M6, au coeur de la démarche Qualiopi

Dans le cadre de la certification Qualiopi, CARAXO accompagne le groupe M6 dans sa démarche qualité. C’est avec plaisir que Sébastien FABLET, Directeur adjoint du développement des Ressources Humaines au sein d’M6, a accepté de répondre à nos questions notamment sur ses impressions quant au processus vers l’obtention de cette certification Qualiopi. 

1/ Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre poste et l’entreprise dans lesquels vous évoluez actuellement ?

Je suis Sébastien FABLET, Directeur adjoint du développement des RH pour le Groupe M6. Le Groupe M6 a été créé en 1987 autour de la chaîne M6 ; nous sommes aujourd’hui un groupe plurimédia (TV, radio, cinéma, diversifications, production, digital, etc.) composé de 2 000 collaborateurs permanents.

Avec mon équipe composée de 6 personnes, je pilote notamment le développement des compétences, les relations écoles, la Mission Handicap et toutes les campagnes d’entretiens (évaluation, professionnel et bilan à 6 ans). Je développe notre OFE – M6 Campus – en construisant sur mesure des formations sur les thématiques du management (un des axes stratégiques de nos orientations formation), de la culture groupe ou encore du savoir-être.

2/ En plein cœur de la démarche qualité QUALIOPI au sein de M6, qu’avez-vous mis en œuvre (pour le moment) pour favoriser l’obtention de votre certification ?

Sur M6 Campus, il y a une chargée de formation qui y consacre 80% de son temps et moi, à 20%. Après une évolution interne de ma chargée de formation en fin d’année dernière, j’ai réussi à la remplacer malgré le contexte dans lequel on se trouve. Dans le cadre de cette démarche de certification, il était nécessaire de ne pas être seul à piloter le processus. Il s’agissait de ma première action, primordiale à réaliser.

Ma seconde action a été de solliciter des expert(e)s pour nous accompagner. Comme pour le Data Dock, j’ai contacté CARAXO pour faire un audit de nos pratiques en 2020 afin de commencer la démarche de certification en début d’année 2021.

3/ Rencontrez-vous des difficultés que ce soit dans la mise en place des exigences ou dans la compréhension des critères et indicateurs ?

La certification ce n’est clairement pas le DataDock et c’est plus un niveau Championnat d’Europe des Nations (Euro 2020 à suivre sur nos antennes dont la finale) que la Ligue 1 pour les fans de football.

La principale contrainte est le temps. S’engager dans une démarche nécessite de savoir où nous en sommes et où nous souhaitons aller. Cela demande une réflexion et un positionnement sur l’ambition de M6 Campus avec tous les process (écrits et à écrire) associés.

Moi qui évolue dans le monde du développement des compétences depuis bientôt 5 ans, je trouve que notre travail, au gré des évolutions législatives, s’est considérablement complexifié avec de plus en plus de règles (la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel, le DataDock puis QUALIOPI, le bilan à 6 ans, les métiers qui bougent très vite voire disparaissent, le digital qui bouscule toutes nos habitudes, etc.). Avoir un OFE qui répond à QUALIOPI est un challenge important.

4/ Quel regard portez-vous sur Qualiopi ?

Pour être tout à fait transparent avec vous, je l’ai vécu au début comme une contrainte de plus en tant qu’OFE avec la charge de travail que nous avons déjà (et le contexte sanitaire n’a évidemment rien arrangé pour nous RH).

Au fur et à mesure de nos rendez-vous avec Émilie, je me suis pris au jeu et j’ai vu tous les avantages de cette démarche. Grâce à cette certification notre expertise pédagogique va être alignée avec l’administratif lié à la gestion d’un OFE ce qui professionnalise considérablement notre Campus. Je trouve que QUALIOPI nous challenge et nous oblige à aller plus loin notamment dans la vérification de l’acquisition de savoirs à la fin de la formation ou l’engagement des différents acteurs.

5/ Pensez-vous qu’elle entrainera des avantages au service de la formation en général ? Pour votre entreprise ?

Clairement oui, je ne cesse de le répéter en interne que « la formation c’est un métier ! », avec cette certification les organismes de formation vont devoir se mettre au carré. Et il va y avoir des organismes de formation qui ne vont pas y arriver.

QUALIOPI nous demande de réfléchir notamment au processus d’évaluation à froid qui, je trouve, a été mis de côté chez M6 Campus jusqu’à aujourd’hui. De même, cela remet chacun des acteurs face à ses responsabilités : l’OFE, le participant, l’expert formation et le manager. Grace à QUALIOPI, nous travaillons notamment sur la nécessaire implication du manager en amont et en aval des temps de formation.

Enfin, la formation est aussi un des moyens pour accompagner les évolutions et les changements ; les métiers évoluent très vite, disparaissent et les compétences associées aussi. Nous devons nous préparer à avoir plusieurs vies au travail et la formation est un outil pour y parvenir d’où la nécessité de l’encadrer et de la remettre au cœur de la stratégie des entreprises.

6/ Pour quelle(s) raison(s) avez-vous privilégié l’accompagnement CARAXO pour cette démarche ?

Je travaille avec CARAXO de façon régulière depuis 5 ans. Leur expertise, leur rigueur, la qualité de nos échanges et leur bonne humeur ne m’ont pas fait hésiter très longtemps avant de solliciter l’équipe.

7/ En quoi l’audit blanc vous sera bénéfique (ou non) ?

L’audit blanc avec CARAXO me sera bénéfique à 100%, la certification je la vois comme un grand oral et un grand oral ne s’improvise pas, il se prépare. Pour mes présentations importantes, j’aime bien anticiper, préparer et répéter devant mon équipe pour être prêt le Jour J. Je préfère faire des erreurs durant l’audit blanc que devant le certificateur.

Toute l’équipe CARAXO remercie Sébastien FABLET, Directeur adjoint au développement des Ressources Humaines chez M6, pour sa collaboration et sa gentillesse. Heureux de compter le Groupe M6 parmi nos abonnés et de l’accompagner dans ses projets !

 

Laisser un commentaire