ZOOM sur le plan « 1 jeune 1 solution » : la prolongation des aides exceptionnelles à l’embauche d’apprentis et de contrats de professionnalisation

Personnes photo créé par master1305 – fr.freepik.com

Mises en place depuis l’été 2020 dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution », les aides exceptionnelles à l’alternance ont permis un bilan plutôt positif malgré la crise sanitaire avec notamment plus de 500 000 contrats d’apprentissage signés.

Initialement prévues pour les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, ces aides ont été prolongées par décret du 26 février 2021 en instituant certaines modifications tenant notamment au niveau de formation visé. Cette prolongation concerne l’ensemble des entreprises et ce, quel que soit leur taille.

Concernant les contrats d’apprentissage, une nouveauté apparait pour les employeurs de moins de 250 salariés. En effet, les contrats conclus doivent viser un niveau 5 au minimum (bac + 2).  

Pour rappel, cette aide exceptionnelle à l’alternance est versée pour la première année d’exécution du contrat d’apprentissage ou du contrat de professionnalisation à hauteur de :

  • 5 000 euros pour tout contrat d’apprentissage ou de professionnalisation signé avec un alternant de moins de 18 ans ;
  • 8 000 euros pour tout contrat d’apprentissage ou de professionnalisation signé avec un alternant de plus de 18 ans (le montant est applicable à compter du premier jour du mois suivant le jour où l’apprenti ou le salarié fête ses 18ans).

Lors de la conférence du dialogue social tenue ce mois de mars, le Gouvernement a annoncé poursuivre le versement de l’aide exceptionnelle pour l’alternance à l’identique jusqu’au 31 décembre 2021 (décret n° 2021-363 du 31 mars 2021 portant modification et prolongation des aides à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans, aux emplois francs et aux employeurs d’apprentis et de salariés en contrat de professionnalisation).

Références juridiques :

Laisser un commentaire